• Le baiser sous le lilas.

    Le baiser sous le lilas.

     

    Ce jour un  article refait, car maintenant Nilda Fernandez n'est plus là, parti si vite, le 19 mai 2019, c'est un de mes chanteurs préférés.

    En lisant ce poème ci-dessous rempli de mots tragiques  de souvenirs, d'espoirs, d'amour dans lequel Aragon évoque si bien ses sentiments d'émotion poignante, j'ai pensé à un baiser donné, ou échangé sous un lilas qu'interprète dans une chanson avec douceur Nilda Fernandez.

    Cette vidéo dans laquelle j'espère que vous aimerez cette chanson.

    Ainsi que le poème de Louis Aragon, bonne écoute, visionnage et lecture à vous qui passez.

    *

     

    Le baiser sous le lilas.

    Nilda Fernandez.

       ***

     

    Le baiser sous le lilas.

     

    Les lilas et les roses. 

    Ô mois des floraisons mois des métamorphoses. 

    Mai qui fut sans nuage et Juin poignardé.  

    Je n'oublierai jamais les lilas ni les roses. 

    Ni ceux que le printemps dans ses plis a gardés.

    Je n'oublierai jamais l'illusion tragique. 

    Le cortège les cris la foule et le soleil.  

    Les chars chargés d'amour les dons de la Belgique.  

    L'air qui tremble et ce bourdon d'abeilles.  

    Le triomphe imprudent qui prime la querelle.  

    Le sang que préfigure en carmin le baiser. 

    Et ceux qui vont mourir debout dans les tourelles. 

    Entourés de lilas par un peuple grisé.

    Je n'oublierai jamais les jardins de la France.

     Semblables aux missels des siècles disparus.

     Ni le trouble des soirs l'énigme du silence.  

    Les roses tout le long du chemin parcouru.

     Le démenti des fleurs au vent de la panique.

    Aux soldats qui passaient sur l'aile de la peur.

    Aux vélos délirants aux canons ironiques.

    Au pitoyable accoutrement des faux campeurs.

    Mais je ne sais pourquoi ce tourbillon d'images.

    Me ramène toujours au même point d'arrêt.

    A Sainte-Marthe.

    Un général.

    De noirs ramages.

    Une villa normande au bord de la forêt.

    Tout se tait.

    L'ennemi dans l'ombre se repose.

    On nous a dit ce soir que Paris s'est rendu.

    Je n'oublierai jamais les lilas ni les roses.

    Et ni les deux amours que nous avons perdus.

    Bouquets du premier jour lilas lilas des Flandres.

    Douceur de l'ombre dont la mort farde les joues.

    Et vous bouquets de la retraite roses tendres.

    Couleur de l'incendie au loin roses d'Anjou.

    Aragon 1897-1982.

    **** 

    Le baiser sous le lilas.

    ►Nilda Fernandez : Ici Article lors de son décès :(

    1015436-2.jpg.gif

     

     

     

     

    « Des clichés de Cadaqués La chanson du camionneur. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Janvier à 09:15

     BONJOUR MON AMIE 

    ////////////////////////////////////

    Les émotions viennent du cœur

    Nous traversent ,nous bouleversent

    Nous n'en sortons pas indemnes..

    Soyons prêts à les accueillir

    Dans un monde sans cesse en mouvement

    Surtout avec ce que nous vivons en ce moment

    Soyons attentifs, empathiques

    En accord avec nous-mêmes .

    Ce jour nous appartient

    Rendons le beau, vivifiant ..

    Belle journée du mercredi 13 Janvier 2021 

    Merci  de m'avoir fait évader 

    Loin de mes idées ,tristes .

    Ton billet est un baume bienfaiteur 

    Gros bisous ton amie DANY

    2
    Mercredi 13 Janvier à 10:16

    Hello Marisarah

    C'est vrai, je reconnais ce chanteur. Je suis passé à coté de son décès. Je ne savais pas !

    Bon Mercredi

    Pat

    3
    Mercredi 13 Janvier à 10:55

    merci Marie , oui un artiste qui avait son style à part , moi j'aime ses chansons et celle ci  aussi ! merci bisous A+

    4
    Mercredi 13 Janvier à 11:40

    Quelle tristesse qu'il ne soit plus là !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Tout comme toi, je l'adore.

    Bonjour Marie,

    Merci beaucoup pour ce partage mélancolique.

    Bonne journée, bises à vous deux, à bientôt.

    Maite

    5
    Mercredi 13 Janvier à 13:57

    Triste Nilda, tragique Aragon, merci Marie pour ce partage.

    Bonne journée

    6
    Mercredi 13 Janvier à 14:25

    coucou mariasarah

    c'était un bon chanteur nilda fernandez.

    bravo pour ta bonne réponse du petit jeu

    bon après-midi

    gros bisous

    7
    Mo
    Mercredi 13 Janvier à 14:28
    Mo

    Bonjour Marie,

    C'est très doux et nostalgique...

    Je te souhaite une bonne journée

    gros bisous,

    Mo

    8
    Mercredi 13 Janvier à 14:51

    Bonjour Ma douce Marie 

    Quelle nostalgie et quelle tristesse...la tristesse de l'absence !

    Si le mistral est toujours là, la tempête a baissé d'intensité

    Bonne journée ma douce et plein de gros bisous 

    Méline

    9
    Mercredi 13 Janvier à 16:14

    Je l'ai toujours beaucoup aimé, une voix douce, de beaux textes, merci et bonne journée encore le déluge.

    10
    Mercredi 13 Janvier à 20:41

    Bonsoir ma douce Marie

    Je viens à mon tour, te souhaiter une bonne soirée, je suis d'accord avec toi, nous sommes tous fichus si ça continue sur cette lancée là.

    Il faut se préserver et prendre soin de soi, alors ma puce, prends garde à toi et prends bien soin de toi.

    Gros bisous 

    Méline

    11
    Dimanche 17 Janvier à 16:30

    Je connais peu ce chanteur, et je regrette de ne pas m'être davantage attardé sur sa carrière.

    bises Marie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :