• Une petite page du chapitre...

    Une petite page du chapitre...

     

    Le livre de ma vie est très épais, avec de nombreux chapitres, vous le savez, de temps en temps j'en feuillette une page, et vous la confie.

    Ce jour à la maison nous discutions d'un épisode... oh  mon Dieu qui remonte il y a des années... quand nous habitions dans l'Aisne, mais resté marquant par la peur et la crainte mêlées.

    Nous étions allés passer la journée au  zoo de Vendeuil avec une famille voisine et nos quatre enfants, le petit dernier n'étant pas encore là.

    Nous avions bien visité et admiré cet endroit très plaisant avec ses  nombreux animaux, et pique-niquer sur place ce fut agréable.

    Ayant la petite puce dans une poussette, une autre à la main, les deux autre enfants gambadant près de leur père, nous étions heureux d'être en balade.

    Et l'espace d'une minute je n'ai plus vu la tête blonde de mon fils qui avouons-le était très espiègle, nous avons tout de suite pensé qu'il était retourné voir les ours dans leur grotte tellement l'avait sidéré la grandeur et la placidité de ceux-là.

    Je puis vous assurer que la panique nous a saisis, car casse-cou comme il était nous l'imaginions bien descendre dans la fosse avec ces ours.

    Après avoir refait tout le parcours on s'est dit qu'il fallait prévenir à l'accueil sans attendre plus longtemps, et arrivant pas loin de la porte de sortie que vois-je ?

    Ma chère tête de chérubin reconnaissable par la blondeur d'épis de blé, bien droite, fière se tournant vers nous et de la bouche ces mots dits calmement :

      _ " Je savais bien que vous deviez repasser ici, alors j'ai attendu, c'est pas grave hein... ! "

     

    Une petite page du chapitre...

     

    Que voulez-vous répondre et faire à une réflexion logique d'un enfant de six ans qui de ses yeux bleus pâles vous regardent d'un air mi-moqueur innocent ?

    Le serrer dans les bras après une réprimande fut la solution.

    Il n'avait, et n'a pas encore peur de quoique ce soit, ni de qui que ce soit, il reste toujours calme même si à l'intérieur souvent les pensées sont en ébullition, flegmatique il gère... 

    C'était une page d'un chapitre du chemin de vie, merci de l'avoir parcourue...

     

    aAllees-Du-Luxembourg-jpg.jpg

     

     

     
    « Où va-t'on après...?Elle s'appelait Anna. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Mars 2020 à 09:20

                                           Bonjour Marie

    Profonde réflexion et leçon que tu nous livres là

    Je partage l'avis de Claude, je pense aussi qu'il a très bien fait cet enfant.

    Je viens te souhaiter de passer un bon jeudi en ce 26 mars

    Amitié

    Jean

    2
    Jeudi 26 Mars 2020 à 09:26

    Hello Mary

    Contrairement à ta tête blonde à toi, ma tête blonde (mon petit fils) est un garçon assez calme et qui meme maintenant avec ses 10 ans ne dépasse pas les un mètres de ses parents ou grands parents. Par contre les deux filles de ma fille ainée sont comme ton garçon. Si la grande s'est calmée, c'est la petite qui a pris le relais. Pourtant ma fille ainée était calme par rapport à ma fille cadette (celle qui a le garçon)...la nature est ainsi faite ?

    Bon Jeudi

    @+ Pat

    3
    Jeudi 26 Mars 2020 à 10:06

    mes parents m'ont racontés que j'étais passé sous les chaines, à 4 pattes, pour aller caresser les crocodiles, à Paris...

    heureusement, rattrapé avant le drame !

     

    bises Marie

    4
    Jeudi 26 Mars 2020 à 11:22

    Il m'est arrivé la même chose avec une de mes filles mais sur une plage. 

    Nous avions un endroit où était nos affaires, mon beau-frère a changé de place sans le dire et la gamine s'est perdue. 

    Elle a longé la côte et elle est passée de Fort-Mahon à Quend à pied, je ne te dis pas la panique quand les sauveteurs nous ont appelé. 

    Bises

    5
    Jeudi 26 Mars 2020 à 13:35

    Bonjour Marie

    Oh !!! la frayeur que vous aviez dû avoir oh!

    Il a une petite tête d'ange , difficile de se fâcher smile.

    Je te souhaite un bon après-midi

    Gros bisous

    6
    Jeudi 26 Mars 2020 à 14:50

                                              RE Marie

    Merci pour ton commentaire sur le billet de Michel SARDOU

    Je viens de rajouter à la fin ta vidéo sur le curé et la vérité

    MERCI

    Bon après-midi en ce 26 Mars

    Bisous et

    Amitié

    Jean

    7
    Jeudi 26 Mars 2020 à 17:37

    Une frayeur  dissipée mais ô combien stressante et je te comprends, nous avons eu la même chose avec notre fils il y a 40 ans maintenant  …. dans un camping … une heure d'angoisse … mais comme tu dis on était tellement heureux de le retrouver en bonne forme … 

    Ah ! ces enfants !!

    Bises dans ton coin bien chez toi Mary, prends bien soin de ta santé !
    Nicole

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :