• Ce p'tit air là !

    Ce p'tit air là !

    ****

    Bonjour eh bien en cet article beaucoup vont dire " Oh mais c'est ancien " je réponds " oui " mais ces interprètes dont Bourvil, ça ne s'oublie pas et pour d'autres ce sera une découverte, merci si vous écoutez et visionnez cette vidéo.

    ►Quand Bourvil et Pierrette Bruno nous charme avec cette chanson issue de la pièce de théâtre "La Bonne Planque"...!

     

    Ce p'tit air là !

     

     

    Ce p'tit air là !

     

    André Robert Raimbourg, devenu Bourvil, est né le 27 juillet 1917 à Prétot-Vicquemare, Seine-Maritime.

    Il est mort le 23 septembre 1970 à Paris. 

    Il passe son enfance dans le village de Bourville et, comme son cousin Lucien Raimbourg exerce déjà le métier d'acteur, il prend ce nom comme nom de scène pour éviter la confusion.

    Après un apprentissage de boulanger, il décide de partir à Paris pour tenter sa chance comme chanteur, surtout dans des radio-crochets au début.

    Il devient connu grâce à sa chanson « Les Crayons » qu'il interprète dans le film La Ferme du pendu (1945) de Jean Dréville.

    Son jeu comique et ses rôles de grands naïfs le font adorer des Français, surtout dans les films où il donne la réplique à Louis de Funès.

    Ces films sont tous devenus de grands classiques : La Traversée de Paris (1956), Le Corniaud (1964) et La Grande Vadrouille (1966) de Gérard Oury.

    Il joue aussi aux côtés de Jean Marais dans deux films en costumes : Le Bossu (1959) et Le Capitan (1960).

    On le retrouve avec Fernandel dans l'excellente comédie La Cuisine au beurre (1963) où il campe un chef cuisinier parisien obligé de travailler avec un cuisinier méridional ayant des habitudes très différentes.

    Mais Bourvil n'accepte pas que les rôles comiques.

    On le redécouvre en 1969 dans L'Arbre de Noël où il vient en aide à un enfant atteint de leucémie qui aime les loups.

    Après le tournage du film Le Cercle rouge (1970) avec Yves Montand et Alain Delon, il termine le film Le Mur de l'Atlantique (1970) de Marcel Camus.

    Ces deux films sortent en salles quelques semaines après sa mort survenue à 53 ans, le 23 septembre 1970 à Paris.

     

    Ce p'tit air là !

    Ce p'tit air là !

     

     

    Né en 1930 à Marseille, Pierrette Bruno est une actrice et comédienne française.

    Après des études au Conservatoire de sa ville natale puis au Conservatoire national supérieur dramatique de Paris, elle joue La Pure Agathe au Théâtre Saint-Georges, Fanny et dans Marius de Marcel Pagnol au Théâtre Sarah Bernhardt et Virginie de Michel André au Théâtre Daunou.

    Des années cinquante aux années soixante elle apparaît dans des films d’Henri Verneuil (Le Fruit défendu en 1952, Le Boulanger de Valorgue en 1953) ou de Marcel Pagnol (Les Lettres de mon moulin en 1954), entre autres.

    Elle est également à l’affiche de nombreuses opérettes avec Bourvil dont Pacifico (1964) au Théâtre de la Porte Saint-Martin.

    Toujours aux côtés de Bourvil, elle apparaît aussi à la télévision.

     

     

    Ce p'tit air là !

     

    « Fleur Sabre d'argent !L'homme dans l'île. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Samedi 28 Novembre 2020 à 11:26

    Ca faisait un très beau couple, je me souviens des deux, ma mère aimait beaucoup. 

    Bon week-end, le soleil brille mais il fait froid.

    4
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 16:52

    Comme ils allaient bien ensemble, des gens tout simples..

    Bises du jour

    Mireille du sablon

    3
    Mo
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 15:35
    Mo

    Bonjour Marie,

    J'aime bien les vieux films aussi.

    Je leur trouve un charme qu'on ne trouve pas toujours dans les films actuels...

    Je te souhaite une bonne journée et te fais de gros bisous,

    Mo

    2
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 13:45

    coucou mon amie que ton billet est beau , j'aimais beaucoup Bourvil , merci du partage,je te souhaite un très bon Vendredi,bises

    1
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 12:56

    bonjour MAry , ah oui quelle belle chanson tendre et Bourvil on l'aime +++++++++++ ! un très grand artiste qui nous manque et aussi pour le rire et au cinéma ! un très bel article bisous bel am a+

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :