• Léo c'est Ferré...

     

    Léo c'est Ferré...

     

    Le blog en ces jours-ci est un peu plus musical, avec des vidéos plus ou moins récentes.

    Ce jour une vidéo, chanson interprétée par Didier Barbelivien en hommage à Léo Ferré.

     

     

     

     

    Léo Ferré est né le 24 août 1916 dans la Principauté de Monaco d'un père employé de la Société des Bains de Mer, Joseph, et d'une mère Marie, qui possède un atelier de couture.

    Poète et musicien, Ferré a mêlé le lyrisme à l'argot, l'amour à l'anarchie.

    Il occupe une place centrale dans le monde de la chanson française et est sans doute une des références absolues dans ce domaine

    En 65 et 66, il effectue deux tournées au Canada.

    Il accorde durant cette période, de nombreuses interviews à la radio et à la télévision.

    En 66, c'est son retour sur une scène parisienne, Bobino.

    Il rend un vibrant hommage au poète Rimbaud, accompagné de son seul piano, qui laisse la salle émue par l'union si belle de la poésie et de la chanson.

    Le disque qui sort durant l'été 67, est une oeuvre qui nous montre que Ferré est un grand parolier,  la facture des textes est encore classique, mais ils sont toujours aussi percutants.

    Préfigurant ce qui deviendra la génération hippie, il écrit "Salut Beatnick" et dans des registres différents, "C'est un air", "On n'est pas des saints", "Le Lit", etc.

    Une chanson manque pourtant :

      _ "A une chanteuse morte", hommage à Edith Piaf, mais aussi attaque allusive à Mireille Mathieu, chanteuse que l'on présente à cette époque comme sa remplaçante.

    C'est le patron Eddy Barclay qui le censure.

    Installé définitivement en Toscane avec sa femme Marie-Christine, la famille s'agrandit avec la naissance de Marie-Cécile en juillet 74, puis avec celle de leur deuxième fille Manuella en janvier 78.

    Léo Ferré y trouve enfin le repos de l'âme et aussi une harmonie familiale qui le rend véritablement heureux.

    Léo Ferré assagi avec l'âge n'en reste pas moins un chanteur populaire qui enchaîne les récitals à l'Olympia ou au TLP Dejazet, autre salle parisienne et qui continue à effectuer des tournées en France et à l'étranger.

    Son soutien à la cause anarchiste n'est pas remis en question malgré son exil toscan, loin du bruit et de la fureur.

    Il participe d'ailleurs jusqu'à la fin de sa vie, à des galas de soutien

    C'est à l'âge de 77 ans que Ferré meurt à la suite d'une longue maladie le 14 juillet 1993.

    Cette maladie dont il n'a quasiment jamais parlée, s'était déclarée en 1992 et l'avait empêché de faire son retour sur la scène du Grand Rex à Paris.

    Léo Ferré détient une place à part dans la chanson française, il reste un auteur-compositeur-interprète d'exception.

    Le plus bel éloge a été rendu par Louis Aragon : 

     _"Il faudra réécrire l'histoire littéraire un peu différemment à cause de Léo Ferré "_


    Léo c'est Ferré...

    ***

    Léo c'est Ferré...

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Charles Aznavour et Nolween Leroy.La marche des anges. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    7
    COLOMBA
    Dimanche 22 Novembre 2020 à 18:43

    Bonsoir Marisarah..

    J'ai lu votre article sur léo Ferré.. 

    Un jour il a ouvert une dictionnaire pour y chercher la définition du mot "anarchie", il y lit" négation de toute autre autorité, d'où qu'elle vienne"...

    Cela ne tombe pas dans l'oreille.. d'un sourd  .. il en a fait en quelque sorte sa devise..

    Il a tout de même ramé longtemps avant d'en arriver à être reconnu et aimé..du public... Le monde de la chanson .. un jour réalisera qu'il est un bon auteur, parolier, musicien, chanteur ! tout vient un jour ..aussi,  "Avec le temps", qui pour moi est la plus belle de ses chansons ..

    On lui   accordera une place suite au fulgurant succès de Catherine Sauvage "Paris Canaille".. Pour Gréco Jolie môme, etc..

    Léo terminait tous ses récitals par son grand " Avec le Temps", et chaque fois il demande au public de ne pas applaudir, disparaissant dans les coulisses, en silence !... Très émouvant !

    Il a tout de même crée 50 albums..

    Une pensée pour lui ce soir..

    Merci pour votre sujet ..La chanson de Barbelivien est très intéressante , et belle ..elle est très bien écrite ...

    Bonne soirée , un petit bisou, du Languedoc, ou il commence à faire froid ..

    Douce nuit à tout le monde ..Colomba.

     

     

     

      • Dimanche 22 Novembre 2020 à 21:44

        Merci Colomba, je vous souhaite une bonne soirée, bise amitié.

    6
    Dimanche 22 Novembre 2020 à 15:29

    Ferré, Brassens, Brel le trio que je préfère. 

    Bonne fin de journée.

    5
    Mo
    Dimanche 22 Novembre 2020 à 14:50
    Mo

    Bonjour Marie,

    Léo Ferré était un des plus grands chanteurs... Peu peuvent rivaliser avec sa stature!

    On l'écoute encore aujourd'hui.

    Gros bisous,

    Mo

    4
    Dimanche 22 Novembre 2020 à 11:23

    bonjour Mary , oui j'aimais beaucoup certaines chansons mais pas toutes  !  un grand artiste quand même ! merci pour ce bel hommage par Barbelivien j'aime   bisous A+

    3
    Dimanche 22 Novembre 2020 à 10:33

    Bonjour Marie,

    J'aime beaucoup les paroles de ses chansons mais je n'aime pas l'homme, pourquoi ? Je l'ai un jour vu à la télé tenir des propos pas convenables du tout, il en faut parfois peu pour ne pas aimer quelqu'un.

    Je l'ai récemment vu à la télé avec sa guenon et j'ai beaucoup aimé celle-ci bien qu'il la préfère aux membres de sa famille.

    Bon dimanche Marie, bisous, à bientôt, ici ou là !

    Maite

    2
    Dimanche 22 Novembre 2020 à 09:59

    Comment oublier le Grand  LEO si on a lu ne serait- ce qu'une fois ses textes poétiques !

    merci Marie !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :