• L'accordéon en deuil sans Kubiak !

     

    L'accordéon en deuil sans Kubiak !


    L' accordéon en deuil !

     

    Peu avant midi, le 28 décembre 2007, Stéphane Kubiak a quitté ce monde en donnant quelques clins d’oeil bien symboliques, alors que s’achève l’année de la Pologne en Pas-de-Calais.

    La nouvelle bouleverse toute la communauté franco-polonaise, mais également le Nord - Pas-de-Calais dans son ensemble, tant son parcours est exceptionnel.


    Il a adapté les plus anciennes chansons du folklore polonais en les modernisant, quitte à choquer les puristes.

     Mais le succès populaire en a fait le roi.

     Était-il le meilleur ?


    Marie la polonaise.

    ******

     

    Là n’est pas la question.

    Le plus grand ?

    Oui, parce qu’il a su utiliser des méthodes modernes de marketing et de spectacle.


    Né en 1929 à Liévin, il veut très vite jouer de l’accordéon pour faire comme son oncle.

    C’est après la guerre qu’il se lance dans la création d’un orchestre avant d’ouvrir sa propre salle de danse, le célèbre Gaity, au 4 de Lens en pleine cité minière.


    Il rencontre Eddy Barclay qui veut commercialiser le procédé microsillon en France.

     Les deux hommes signent un contrat qui les fera décoller ensemble vers la notoriété.

     Stéphane Kubiak fera venir à lui les meilleurs musiciens de la région, français et polonais, produira des dizaines de 45 et 33 tours, avant de passer avec succès au CD.

    Sa femme, Hélène, l’accompagnera au piano, son frère Casimir à la guitare et à la trompette, puis ses enfants, Catherine et Christian (qui a pris aujourd’hui le relais, sous une forme différente).


    Stéphane Kubiak est le pur produit de la présence polonaise dans le Nord-Pas-de-Calais car il représente à la fois le folklore, la réussite et l’intégration.


    Pour les fêtes de fin d’année, il produisait un album qui s’arrachait à peine présenté dans nos colonnes.

    Stéphane Kubiak était entré vivant dans la légende.

     Il faisait corps avec sa région.

    La nuit de la saint-Sylvestre au Gaity était un événement.

     Il l’annulera une seule fois, en 1974, quelques jours après la catastrophe de Liévin.


    Un jour, en vacances aux États-Unis, il voit chez un disquaire un rayon « folklore polonais ».

     Il regarde et tombe sur ses propres albums.


    De là-haut, il doit sûrement préparer un orchestre avec tous ses copains disparus, comme François Kmiecik, quelque part au paradis des musiciens.


    La messe de funérailles a lieu le mercredi 2 janvier, à l’église Millenium de Lens, à 10 h 30.

    Cette église a été bâtie par la communauté polonaise, en 1966 et c’est Stéphane Kubiak qui avait joué pour l’inauguration.

     Ce mercredi sera assurément très émouvant du côté de la route de Béthune, à Lens.

     


    ador0013.gif

     

     

    « L'homme dans l'île.Je te survivrai ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    10
    Mercredi 2 Décembre 2020 à 17:14

    Bonjour Marie,

    Que de merveilleux souvenirs tu nous fais partager et 

    pour "Notre Marie " qui en a usé des talons tant Aux Bals du Samedi soir que le dimanche au Gaity à Lens ; Pas toujours évident de danser tant de monde il y avait ......

    De Formation Coiffure comme Marie il était et musicien également 

    Merci pour ce partage mémorable  

    #Prend soins de toi ainsi que tous ici 

    Kubiak Lens

    Ma mélodie d'amour par les frères KUBIAK au GAITY. Moja Droga Ja cie kocham 1996

    Christian KUBIAK et le RUCKI ZUCKI à POLONIA

    Le lien suivant est mieux me signale Marie .......

    RUCKI ZUCKI par Jerzy MAK et ses Sexy Girls

    Quelle Belle Ambiance .............

    9
    Lundi 30 Novembre 2020 à 14:52

    Bonjour ma Marie 
    Merci pour ce morceau de "Stéphane" comme nous l'appelions, bon je ne comprends pas le polonais mais c'était un Monsieur qui a dirigé un orchestre exceptionnel, j'aimais surtout cet orchestre quand il jouait des tangos, c'était sublime tout au bandonéon. Je l'avais invité pour animer un de mes bals de mon club de danses de salon, c'est vrai qu'il était très cher mais je déplaçais du monde car il était connu sur la place. 

    Merci pour ce bel hommage

    Bon début de semaine ma douce  et gros bisous à vous deux.

    Méline

    8
    Dimanche 29 Novembre 2020 à 22:04

             Oui  voila  je  viens  de  trouver

        Mais  je  ne  connais  pas  ce  monsieur  par  contre

        son  disque  est  endommager  impossible  a  reproduire

        en  l'écoutant   .  Bonne  semaine  a  vous  Lucien

    7
    COLOMBA
    Dimanche 29 Novembre 2020 à 18:57

    Bonsoir Marisarah,

    Magnifique ... très bien chantée .. ce n'est pas Serge Lama, mais très jolie interprétation..Merci beaucoup ..

    Je vous souhaite de passer une très bonne soirée.

    Amicalement Colomba

      • Dimanche 29 Novembre 2020 à 19:00

        Bonsoir et merci Colomba pour votre visite, prenez soin de vous, amitiés.

    6
    Dimanche 29 Novembre 2020 à 15:45

    J'avais une voisine polonaise qui écoutait ce musicien dont je connais aussi. 

    bon dimanche, il fait gris et froid beurk !

    5
    Mo
    Dimanche 29 Novembre 2020 à 13:51
    Mo

    Bonjour Marie,

    Je suis impardonnable,

    bien que mes parents soient d'origine polonaise et que je sois née dans le Pas-de-Calais, je ne connais pas Kubiak...

    Je vais tenter de me racheter en écoutant ses oeuvres sur le net.

    Bisous et bon dimanche à toi,

    Mo

    4
    Dimanche 29 Novembre 2020 à 11:29

    J'ai bien dansé sur ses musiques dans ma jeunesse à Lens au gaiety ... souvenir, souvenir !

    Beau dimanche chez toi avec les bises dans la brume ch'ti !

    Nicole

    3
    Dimanche 29 Novembre 2020 à 10:24

    Je n'ai malheureusement pas connu ..

    bises Marie

    2
    Dimanche 29 Novembre 2020 à 10:22

    un bel hommage !!!  et cette chanson est superbe  bisous A+

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :